Actions

Credit Suisse s’attend à une lourde perte avant impôt au T4


Photo d’archives du logo de la banque suisse Credit Suisse à son siège à Zurich, Suisse. /Photo prise le 24 mars 2021/REUTERS/Arnd Wiegmann

par John Revill

ZURICH (Reuters) – Credit Suisse a annoncé mercredi s’attendre à une perte avant impôt susceptible d’atteindre 1,5 milliard de francs suisses (1,53 milliard d’euros) au quatrième trimestre, ce qui n’a pas empêché ses actionnaires d’approuver très largement son projet d’augmentation de capital de quatre milliards de francs.

Quelques heures avant l’ouverture d’une assemblée générale extraordinaire, la banque helvétique a expliqué que des conditions économiques et de marché “difficiles” avaient pénalisé ses activités et qu’elle avait souffert de sorties de capitaux au troisième trimestre et au début du quatrième.

Cette annonce constitue un nouveau revers pour le groupe, affaibli par une série de scandales et de lourdes pertes, dont celle de près de 5,5 milliards de dollars liée à la faillite du gestionnaire de fonds américain Archegos. L’établissement bancaire avait déjà dit s’attendre à une perte nette sur les trois derniers mois de l’année sans préciser son ampleur.

“La banque d’investissement a été touchée par le ralentissement marqué des marchés de capitaux touchant l’ensemble du secteur et la diminution des activités de vente et de trading, exacerbant la baisse saisonnière et la sous-performance relative du groupe”, explique Credit Suisse dans un communiqué.

L’activité de la clientèle reste ralentie dans les divisions de gestion de fortune et de banque de détail en Suisse, et le groupe s’attend à ce que ces conditions de marché persistent pendant plusieurs mois.

Il a déjà enregistré une perte de 1,94 milliard de francs suisses sur les neuf premiers mois de l’année.

Credit Suisse ajoute que les sorties de capitaux se sont accélérées à la fin du troisième trimestre: elles représentaient environ 6% des actifs sous gestion à fin septembre pour l’ensemble du groupe.

Dans la division de gestion de fortune, ces sorties ont “nettement” diminué par rapport aux niveaux élevés enregistrés au cours des deux premières semaines d’octobre mais la tendance ne s’est pas inversée et elles représentaient environ 10% des actifs sous gestion à la fin du troisième trimestre.

Ces sorties préoccupent les analystes financiers: pour ceux de Vontobel, “CS a besoin de se redresser aussi vite que possible, mais c’est plus facile à dire qu’à faire”.

L’action Credit Suisse cédait 4,75% à 3,673 francs en fin de matinée. Sa baisse depuis le début de l’année approche désormais 60%.

Fin octobre, le groupe a annoncé son intention de supprimer plusieurs milliers d’emplois et de scinder ses activités de banque d’investissement pour privilégier la gestion de fortune, jugée moins risquée.

Cette restructuration implique une augmentation de capital de quatre milliards de francs en deux volets approuvés respectivement par 92% et 98% des actionnaires.

“Le vote des actionnaires aujourd’hui marque une nouvelle étape importante de notre cheminement vers la construction d’un nouveau Credit Suisse”, a déclaré le président du groupe, Axel Lehmann.

(Reportage John Revill, version française Marc Angrand, édité par Blandine Hénault)

Source

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button