Actions

Logistique: Stellantis stocke des voitures sur un aérodrome désaffecté, selon des sources


Photo d’archives du logo de Stellantis à l’entrée de l’usine FCA de Mirafiori à Turin, Italie. /Photo prise le 18 janvier 2021/REUTERS/Massimo Pinca

 

PEUP
0,00%

Ajouter au/Supprimer du portefeuille

Ajouter à la Watchlist

Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres

Type:

Achat
Vente

Date:

 

Quantité:

Cours

Valeur du point:


Levier:

1:1
1:10
1:25
1:50
1:100
1:200
1:400
1:500
1:1000

Commission:


 

Créer une nouvelle Watchlist
Créer

Créer nouveau portefeuille de titres
Ajouter
Créer

+ Ajouter une autre position
Fermer

PARIS (Reuters) – Stellantis a commencé à stocker des voitures sur un aérodrome désaffecté de l’Est de la France face à la saturation des parkings de son usine de Sochaux (Doubs), dont les véhicules neufs peinent à être distribués à cause de problèmes logistiques, ont dit à Reuters deux sources proches du dossier.

Le groupe né de la fusion entre PSA et FCA souffre, comme l’ensemble du secteur, d’une pénurie de chauffeurs routiers originaires d’Europe de l’Est à cause de la guerre en Ukraine et de sous-capacités dans les flottes de camions et de trains depuis la pandémie de COVID-19.

Plusieurs milliers de voitures attendent actuellement d’être expédiées depuis Sochaux et selon les sources, Stellantis s’est tourné vers l’ancien aérodrome militaire de Lure-Malbouhans (Haute-Saône), à une quarantaine de kilomètres du site de production, pour parquer une partie des véhicules en attente.

“Nous sécurisons des espaces et des surfaces supplémentaires pour le stockage des voitures”, a déclaré une porte-parole du constructeur, sans plus de précision.

Sochaux produit deux des best-sellers du groupe, les SUV Peugeot (EPA:PEUP) 3008 et 5008.

Il y a dix ans, l’aérodrome de Lure-Malbouhans, vaste de plusieurs centaines d’hectares, avait été pressenti pour accueillir la plateforme d’innovation ITS (Système de Transport Intelligent) du Pole Véhicule du Futur, mais le projet avait été annulé au nom de la préservation du milieu naturel et de l’environnement.

(Gilles Guillaume, édité par Blandine Hénault)

Source

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button