Actualités Monde

L’Onu dénonce le “durcissement” de la répression en Iran


Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH), Volker Turk, lors d’une conférence de presse au Palais Wilson, à Genève. /Photo prise le 2 novembre 2022/REUTERS/Denis Balibouse

GENÈVE (Reuters) – Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) a dénoncé mardi le “durcissement” de la répression en Iran, où plus de 300 personnes, dont des enfants, ont été tuées depuis le début des manifestations en septembre dernier.

Le porte-parole de Volker Türk, Jeremy Laurence, a décrit une “situation critique” dans la République islamique, secouée par une vague de contestation depuis la mort de Mahsa Amini, une jeune femme de 22 ans, le 16 septembre à Téhéran après son arrestation par la police des moeurs.

“Le nombre croissant de décès dus aux manifestations en Iran, dont ceux de deux enfants le week-end dernier, et le durcissement de la réponse des forces de sécurité soulignent la situation critique dans le pays”, a-t-il dit lors d’une conférence de presse.

Il a également exprimé son inquiétude quant à la situation dans les villes à majorité kurde où plus de 40 personnes auraient été tuées par les forces de sécurité au cours de la dernière semaine.

(Reportage Emma Farge, version française Lina Golovnya, édité par Sophie Louet)

Source

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button