Obligations

Regain d’intérêt pour les obligations Netflix

 

NFLX
+1,68%

Ajouter au/Supprimer du portefeuille

Ajouter à la Watchlist

Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres

Type:

Achat
Vente

Date:

 

Quantité:

Cours

Valeur du point:


Levier:

1:1
1:10
1:25
1:50
1:100
1:200
1:400
1:500
1:1000

Commission:


 

Créer une nouvelle Watchlist
Créer

Créer nouveau portefeuille de titres
Ajouter
Créer

+ Ajouter une autre position
Fermer

Le pionnier du streaming Netflix (NASDAQ:NFLX) a rassuré les marchés la semaine passée avec ses résultats trimestriels et l’annonce d’une nouvelle orientation stratégique. Si l’action vient de reprendre quelque 30% à Wall Street, les obligations restent bien ancrées sous le pair.

Après avoir déçu à l’annonce d’une perte d’abonnés sèche au premier semestre, une première dans son existence, Netflix a surpris positivement en disant avoir séduit 2,4 millions de nouveaux abonnés sur la période couvrant juin à septembre, soit plus du double que prévu par les analystes. C’est aussi davantage que les prévisions de la firme elle-même.

Ce faisant, Netflix revendique désormais quelque 223 millions de fidèles, soit plus que son précédent record de 221,8 millions inscrit fin 2021. On notera au passage que le trimestre s’est soldé par un bénéfice net de 1,4 milliard de dollars (1,42 milliard d’euros). Ici aussi, c’est supérieur aux attentes qui tablaient sur 966 millions de dollars.

Pour la suite, le leader du secteur de la VOD se veut optimiste et dit viser près de 228 millions d’abonnés en fin de l’année. Pour y arriver, Netflix compte sur le lancement en novembre d’une nouvelle forme d’abonnement, moins chère mais avec publicité. La plateforme souhaite également tirer davantage de revenus des partages des comptes.

La publication trimestrielle a aussi été l’occasion pour la direction de présenter un changement stratégique, à savoir que le nombre d’abonnements payants gagnés sur le trimestre ne sera plus le baromètre le plus important, une petite révolution.

“Avec les nouvelles sources de revenus, les abonnements payants ne sont qu’une composante de la croissance de nos revenus”, a commenté dans ce sens le géant californien.

“Nous croyons fermement qu’un prix moins élevé pour les consommateurs, avec une solide monétisation des annonces, va nous permettre de croître notre nombre d’abonnés et avec le temps de générer des revenus supplémentaires significatifs”.

Un rendement annuel de 4,60% en euro

Wall Street a applaudi ces derniers annonces, l’action ayant repris plus de 30% ces derniers jours au-dessus des 280 dollars. Suite aux pertes d’abonnés au premier semestre, la valeur avait touché un point bas de 162 dollars le 22 mai, loin de son plus haut historique de 700 dollars fin d’année passée.

Sur le marché secondaire, l’obligation à maturité en 2027 permet de tabler sur un rendement annuel de 4,60%, sur base d’un cours en vigueur avoisinant les 96% du nominal.

Nécessitant une mise de fond de 100.000 euros, l’obligation se voit assortie d’un rating “BBB” chez Standard & Poor’s, en catégorie “Investment grade”.

Davantage accessible, l’obligation libellée par coupures de 2.000 dollars à maturité avril 2028 permet de tabler sur un rendement annuel de 6,20%, en regard d’un cours de 94% du nominal.

Regain d’intérêt pour les obligations Netflix

Source

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button