Actualités Monde

Thaïlande: L’ancien PM Thaksin Shinawatra obtient la liberté conditionnelle


Photo d’archives de l’ex-Premier ministre thaïlandais, Thaksin Shinawatra. /Photo prise le 22 août 2023 à Bangkok, Thaïlande/REUTERS/Athit Perawongmetha

BANGKOK (Reuters) – L’ex-Premier ministre thaïlandais Thaksin Shinawatra, qui purge une peine de prison pour abus de pouvoir et corruption, a obtenu une remise en liberté conditionnelle, a déclaré mardi l’actuel chef du gouvernement, Srettha Thavisin, mettant en exergue les services à la nation rendus par le milliardaire controversé.

Figure incontournable de l’histoire politique thaïlandaise, toujours influent, Thaksin Shinawatra, 74 ans, a effectué en août dernier un retour au pays après s’être exilé pendant 15 années afin d’échapper à la prison.

Sa condamnation à huit années d’emprisonnement a été réduite en septembre par le roi de Thaïlande à un an de détention.

Thaksin Shinawatra a passé six mois en détention dans un hôpital pour des raisons de santé non spécifiées. Il n’a passé aucune nuit en centre pénitentiaire.

“C’est officiel, il s’est vu accorder la liberté conditionnelle”, a déclaré Srettha Thavisin, lui aussi riche homme d’affaires et proche de la famille Shinawatra.

“Thaksin a été Premier ministre pendant de nombreuses années et a fait beaucoup de bonnes choses pour le pays pendant longtemps. Après sa sortie, il deviendra un citoyen normal”, a ajouté le Premier ministre devant des journalistes.

D’après la presse locale, Thaksin Shinawatra figurait sur une liste de 930 détenus considérés comme éligibles pour une remise en liberté conditionnelle du fait de leur âge élevé ou de leur état de santé.

Il devrait être libéré le 18 février, selon la réglementation du service pénitentiaire.

Aucun commentaire n’a été obtenu dans l’immédiat auprès de l’avocat de Thaksin Shinawatra.

Un nouveau placement en détention de l’ancien Premier ministre n’est toutefois pas exclu, alors que le parquet a dit envisager d’inculper Thaksin Shinawatra pour injure à la monarchie dans un entretien donné en 2015.

Le retour de Thaksin Shinawatra en Thaïlande a coïncidé avec la nomination de Srettha Thavisin au poste de Premier ministre, alimentant les spéculations sur de potentiels liens entre ces deux événements dans le cadre de l’accord conclu par le parti Pheu Thai avec ses traditionnels rivaux, les partis monarchistes pro-armée. Le gouvernement et les proches de Thaksin Shinawatra ont démenti.

(Reportage de Panarat Thepgumpanat et Chayut Setboonsarng; version française Jean Terzian)

Source

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button