Indicateurs économiques

Zone euro: Les ministres des Finances discutent de politique budgétaire, inflation et croissance


Photo d’archives: Le président de l’Eurogroupe, Paschal Donohoe, assiste au sommet des dirigeants de l’Union européenne à Bruxelles, en Belgique. /Photo prise le 24 mars 2023./REUTERS/Johanna Geron

SAINT-JACQUES-DE-COMPOSTELLE (Reuters) – Les ministres des Finances de la zone euro ont discuté vendredi de la manière de définir leur politique budgétaire pour l’année prochaine, afin d’aider la Banque centrale européenne (BCE) à juguler l’inflation, tout en s’attaquant au problème du ralentissement de la croissance économique, ont déclaré des responsables de la zone euro vendredi.

Les ministres des Finances des 20 pays partageant l’euro sont réunis à Saint-Jacques-de-Compostelle, en Espagne, pour discuter des dernières prévisions économiques de la Commission européenne qui a nettement dégradé en début de semaine ses projections pour cette année et l’an prochain.

Parallèlement, la BCE a de nouveau relevé ses taux d’intérêt jeudi face à des pressions inflationnistes persistantes.

“Il appartiendra à la politique budgétaire d’examiner comment nous pouvons contribuer à réduire l’inflation tout en soutenant nos sociétés, alors que le coût de la vie reste un défi majeur”, a déclaré le président de la réunion, Paschal Donohoe.

“Il est dans l’intérêt de tous de faire baisser l’inflation. Si l’inflation reste trop élevée pendant trop longtemps, les ménages et les entreprises s’appauvriront plus longtemps. La politique budgétaire et la politique monétaire doivent jouer leur rôle. Il s’agit d’un défi complexe”, a-t-il déclaré.

Cette discussion intervient alors que tous les pays de la zone euro doivent soumettre leur projet de budget pour 2024 à la Commission européenne, chargée de vérifier leur conformité avec les règles budgétaires de l’Union europénne.

“Nos politiques doivent éviter de saper ce que la banque centrale a décidé”, a déclaré Paolo Gentiloni, commissaire européen à l’Economie en amont de la réunion.

“Il s’agit d’un équilibre difficile à trouver, mais nous devons également préserver l’espace budgétaire pour l’investissement”, a-t-il ajouté.

Le ministre français des Finances, Bruno le Maire, a souligné que la France s’était engagée à assainir les finances publiques et à réduire la dette, mais que l’Europe a également besoin d’une croissance plus élevée.

“Nous devrions consacrer tout notre temps et toute notre énergie à réfléchir aux mesures à prendre pour accroître la croissance en Europe. Cela signifie que nous avons besoin d’un bon équilibre entre des finances publiques saines et une réduction de la dette, d’une part, et l’innovation, l’investissement et la lutte contre le changement climatique, d’autre part”, a-t-il déclaré.

(Reportage Jan Strupczewski ; avec la contribution de Maria Martinez et Belen Carreno ; version française Augustin Turpin, édité par Blandine Hénault)

Source

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button